Après-match,  Articles externes

0 : 0 à Karlsruhe – les Kiezkicker prennent un point

Samedi après-midi (6/3), les Kiezkicker ont fait match nul 0-0 contre le Karlsruher SC. Pendant 90 minutes intenses au Wildparkstadion, Daniel-Kofi Kyereh et Rico Benatelli ont eu les meilleures opportunités pour les Boys in Brown.

Après la victoire du derby, ça se joue devant le Wildpark, ou du moins c’est ce qu’il semble. En tout cas, l’équipe de Timo Schultz va à la rencontre du solide Karlsruher SC après la victoire 1-0 contre le HSV. Il y a eu deux changements dans le onze de départ. Afeez Aremu entre en jeu à la place de Finn Ole Becker, à propos duquel il y avait un doute pendant la semaine et qui est trop juste physiquement. Philipp Ziereis fait une pause et est remplacé par Tore Reginiussen.

C’est ainsi que les choses commencent de manière très énergique sous le soleil du Baden-Würtemberg sur le chantier de construction du Wildparkstadion, immédiatement après le coup d’envoi. Karlsruhe prend les rênes du début de match et obtient deux corners après seulement quatre minutes. Cependant, tous deux restent sans danger. Après sept minutes, c’est une toute autre histoire. D’abord, Guido Burgstaller est bloqué dans la surface de réparation et après que le ballon atterrit dans les pieds de Daniel-Kofi Kyereh, le buteur du derby trouve son maître en Marius Gersbeck à bout portant (7ème minute). Dommage, cela aurait pu être le but de l’avantage pour les Kiezkicker.

Deux joueurs importants de notre effectif : Rodrigo Zalazar et Dejan Stojanovic.

Par la suite, c’est à nouveau le KSC qui prend le jeu à son compte, mais sans créer d’occasions significatives. Le onze de Schultz reste à l’affût de ses opportunités. A part une petite occasion de Burgstaller, dont le tir est arrêté par Gersbeck, le match reste calme dans la surface de réparation des hôtes pendant un certain temps (19ème minute). Il faut attendre la 31ème minute pour qu’Omar Marmoush crée un peu de danger avec sa première frappe. Après un court dribble dans la surface de réparation, notre numéro 22 tire directement depuis une position à mi-gauche. Cependant, sa tentative finit juste à côté du poteau droit.

Le jeu reste cependant largement une affaire de milieu de terrain, aucune des deux équipes ne se créant d’occasions avant le coup de sifflet de la mi-temps.

Plus discret qu’à l’accoutumée, Omar Marmoush a fréquemment été marqué à la culotte.

Même décor et mêmes acteurs après le changement de camp. Et comme en première mi-temps, c’est le gardien Gersbeck qui déjoue la possibilité d’avantage des Kiezkicker grâce à un arrêt brillant. Que s’est-il passé ? Après un échange de balle entre Kyereh et Leart Paqarada, notre arrière gauche ramène le ballon par un centre à ras-de-terre et trouve Rico Benatelli lancé en pointe. Il tente de placer le ballon à contre-pied de Gersbeck, mais le gardien réagit brillamment avec son pied et détourne un but assuré (57ème minute).

Peu de temps après, les hôtes ont leur première véritable chance. Benjamin Goller surgit à la fin d’une contre-attaque seul devant Dejan Stojanovic et tente de placer le ballon à ras-de-terre devant notre gardien de but. Mais celui-ci est rapide comme l’éclair avec sa main droite ferme et peut conserver le ballon dans la foulée. Fort (60ème minute) !

Timo Schultz semble avoir trouvé la formule pour stabiliser la défense de son équipe.

Dans la suite du déroulement du match, Timo Schultz apporte deux changements à entrent en jeu (69ème minute). Mais pour le moment, cela ne change rien à la donne, qui reste pour l’essentiel sans fait notable. Mais à la 79ème minute, le but d’ouverture du score est de nouveau proche. Un tir de Philipp Hofmann oblige Stojanovic à faire un sauvetage important. Il ne manque pas grand-chose pour que la deuxième balle se retrouve dans les pieds de Goller.

Dans la phase finale, Timo Schultz fait deux changements. Daschner entre à la place de Kyereh et Matanovic à la place de Burgstaller (85ème minute). Mais c’est Zalazar qui a l’occasion décisive, après que Dittgen se lance sur le côté gauche et que Zander réussit à remettre le ballon au numéro 8. Sa tentative, cependant, passe clairement à côté du but (86ème minute).

Deuxième match d’affilée sans marquer pour Guido Burgstaller mais surtout deuxième match consécutif sans encaisser de but pour les Boys in Brown.

Pendant les arrêts de jeu, il ne se passe plus rien de spécial et c’est donc un point mérité que les Kiezkicker ramènent à Hambourg.

Karlsruher SC

Gersbeck – Thiede, Bormuth, Kobald, Heise – Gondorf, Choi, Wanitzek – Goller (83, Gueye), Lorenz (63e Batmaz) – Hofmann

Entraîneur : Christian Eichner

FC St. Pauli

Stojanović – Ohlsson, Reginiussen, Lawrence, Paqarada – Aremu, Benatelli (68e Zander), Zalazar, Kyereh (85e Daschner) – Marmoush (68e Dittgen), Burgstaller (85e Matanović)

Entraîneur : Timo Schultz

Buts : –

Cartons jaunes : Gondorf / Ohlsson

Arbitre : Christian Dingert

(lf)

Photos : Witters

Article original issu du site officiel du club : fcstpauli.com

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x
%d blogueurs aiment cette page :