Avant-Match,  Conférences de presse

« Nous pouvons être extrêmement incommodants pour tout adversaire si… »

Nos Boys in Brown continuent leur campagne de 2. Bundesliga samedi (25/9, 13h30) avec un match à l’extérieur contre Karlsruher SC. Avant le match à KSC, l’entraîneur principal Timo Schultz a pris beaucoup de temps pour répondre aux questions des médias et a parlé de…

…la situation de l’effectif : « Je m’attends à ce que Finn Ole Becker soit tout aussi indisponible qu’Eric Smith. Marvin Knoll s’est blessé au mollet cette semaine. Quant à Jannes Wieckhoff, je suppose qu’il pourra commencer à s’entraîner aujourd’hui ou demain. Nous devrons attendre de voir s’il est candidat pour le match de Karlsruhe. Sebastian Ohlsson est peu à peu sur le chemin du retour sur le terrain, mais ce n’est pas encore un sujet pour ce week-end ».

…des changements possibles dans le onze de départ : « Il n’y aura certainement pas quatre ou cinq changements, mais nous pensons déjà à un ou deux postes. Nous avons encore deux séances d’entraînement et ensuite nous verrons. Le match contre Ingolstadt a montré que nous avons suffisamment d’alternatives et de gars qui veulent être sur le terrain et qui ont leur place sur le terrain. Le match passé est toujours un paramètre pour la composition de l’équipe, mais aussi les performances à l’entraînement et ce que l’adversaire vous offre ».

…la question de savoir si son équipe est déjà une équipe de haut niveau : « Si vous regardez le tableau, vous pouvez également voir que l’écart avec la douzième place n’est pas particulièrement important non plus. Mais nous avons gagné ces 13 points pour une bonne raison. Nous sommes heureux de nous trouver dans cette phase et nous voulons la poursuivre. Nous voulons également réussir à l’extérieur de notre stade et prendre des points loin de nos bases. Alors tout ira dans le bon sens. Sommes-nous déjà une équipe de haut niveau ? Nous ne nous préoccupons pas de cela car nous voyons que nous devons travailler tous les jours sur le terrain et réaliser nos performances le week-end pour avoir du succès ».

…le rythme effréné du métier d’entraîneur : « Vous lisez les nouvelles et vous pouvez plus ou moins comprendre une chose ou une autre. Mais ce n’est pas non plus mon travail. Il ne reste que trois entraîneurs, à Heidenheim, Karlsruhe et Regensburg, qui sont là depuis plus longtemps que moi. Et je ne suis coach ici que depuis un peu plus d’un an. Cela montre à quel point le secteur évolue rapidement. Reste à savoir si c’est toujours une bonne chose, quand d’un côté on parle toujours de vouloir construire quelque chose, et que de l’autre on remplace le fonctionnaire sportif le plus important ».

…trois raisons pour la fin possible de la série négative à l’extérieur : « Parce que nous serons certainement très compacts défensivement. Parce que nous serons toujours dangereux dans les situations de transition. Et parce que contre une équipe de très, très bon niveau, nous pouvons espérer faire un résultat positif cette fois-ci dans cette discipline aussi ».

Après quatre victoires consécutives au Millerntor, l’objectif est de prendre trois points à l’extérieur. La dernière fois que l’équipe de l’entraîneur Timo Schultz a pris trois points, c’était en avril avec une victoire 3:1 à Aue.

…l’adversaire Karlsruhe : « L’année dernière, nous n’avons pas été très bons contre eux dans les deux matchs. Nous espérons que nous pourrons faire les choses différemment cette saison. Comme nous, le KSC dispose d’une équipe très homogène et bien rodée. Ils ont quelques pierres angulaires dans l’équipe et avec Philipp Hofmann, Marvin Wanitzek et Kyoung-Rok Choi ils ont beaucoup de qualité dans l’attaque. Nous devons nous concentrer sur le fait de ne pas les laisser se développer. Ils vivent de leur collectif et ont une très bonne compacité. Depuis qu’il a pris les rênes, mon collègue a formé une équipe qui peut certainement jouer au sommet de la deuxième division ».

…les progrès de l’ex-Kiezkicker Kyoung-Rok Choi : « Tout d’abord, il faut dire que Kyoung s’est toujours bien comporté au FC St. Pauli chez les U19 et U23 sous la direction de Joachim Philipkowski et aussi après et qu’il est un très bon garçon. Ils ont reconnu très tôt le potentiel de son pied gauche, sa vitesse et son intelligence. À l’époque, il n’était pas encore assez en forme physiquement et lorsqu’il a déménagé à Karlsruhe, il a eu besoin d’un certain temps pour s’acclimater. Il est maintenant si avancé qu’il est absolument compétitif et fait partie des meilleurs joueurs de la deuxième division. Karlsruhe a de la chance de l’avoir. Je suis toujours heureux quand je le revois et je lui souhaite toujours le meilleur – mais pas ce week-end (rires) ».

…le duel entre les deux équipes ayant obtenu le plus de points au cours de l’année civile 2021 : « C’est aux autres de décider s’il s’agit des meilleures équipes de ces derniers mois. Mais je pense que beaucoup de choses se sont bien passées pour les deux équipes cette année, elles ont toutes deux joué beaucoup de matchs réussis et ont obtenu une certaine continuité dans la façon de jouer et dans l’effectif. C’est un avantage en ce début de saison, alors que d’autres équipes, avec de nouveaux entraîneurs et de nombreux nouveaux arrivants, sont encore en train de chercher leurs marques. Nous savons que nous n’avons pas besoin de nous cacher. Nous pouvons être extrêmement incommodants pour n’importe quel adversaire si nous mettons notre puissance sur le terrain. Si nous défendons agressivement le ballon, si nous jouons vers l’avant et si nous parvenons à développer notre jeu, nous pouvons battre n’importe qui dans le championnat ».

(hb)

Photos : Witters

Article original issu et traduit du site officiel du club : fcstpauli.com

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x
%d blogueurs aiment cette page :