Avant-Match

Pas de supporters de Rostock dans le stade. Mais le risque zéro existe-t-il ?

Crédit photo: RTBF

Un souci de moins pour le FC St. Pauli ? Avec l’annonce par le Hansa Rostock que les billets à l’extérieur ne seront pas utilisés, il ne faut pas s’attendre à des problèmes majeurs, du moins dans le stade. Mais c’est loin d’être un éclaircissement complet.

Hier après-midi, le FC St. Pauli et la police se sont mis d’accord, la réunion de sécurité régulière à l’approche d’un match à domicile a probablement été plus longue. Et cela, même s’il est bien connu qu’il y aura à peine un fan de Hansa dans le stade.

À quel point est le pic de haine maintenant?

Après une réunion du forum des membres, le conseil consultatif des membres de Hansa a décidé de recommander le retour des billets. Le Conseil de Surveillance a accepté ce vote.

En outre, il a déclaré: « Plus de 95% des membres présents se sont prononcés dans un esprit de solidarité pour une renonciation complète aux cartes en vertu du règlement 2G ».

Cependant: De nombreux fans de Hansa se sentent exclus, auraient voulu soutenir leur club dimanche (13h30) à Hambourg dans le stade – y compris les Ultras. Cette prise en charge n’est pas possible en raison de la décision.

Pour la police hambourgeoise, cela ne veut pas dire que tout est clair pour le week-end à venir. La peur : au lieu d’aller au stade, les groupes ultras se déplacent toujours dans les environs du Millerntor pour chercher des querelles avec les fans détestés de St. Pauli.

Dans les cercles de la police, on dit que l’on serait plus heureux si les fans de Rostock étaient dans le stade car ils sont beaucoup plus faciles à contrôler là-bas…

Il y avait déjà eu une autre réunion de sécurité avec le FC St. Pauli sur la nouvelle situation. Un déclassement de « jeu à haut risque » à « normal » n’est pas prévu.

Une nouvelle évaluation de la situation sera effectuée vendredi au plus tard. Tendance : Malgré le manque de supporters du Hansa dans le stade, le grand contingent de sécurité sera maintenu.

D’où vient la rivalité entre les supporters ?

La haine entre les supporters du FC St. Pauli et du FC Hansa Rostock existe depuis que les clubs se sont rencontrés pour la première fois en 2. Bundesliga lors de la saison 1992/93. Une confrontation entre la scène de gauche et les ultras de droite. Les faits saillants peu glorieux :

► 13 mars 1993 : Environ 400 fans de Hansa tentent d’en découdre à Rostock. Il y a de graves émeutes pour la première fois.

► 23 septembre 1995 : les fans du Hansa déclenchent une bombe fumigène derrière le but de Klaus Thomforde. Le gardien doit sortir avec une blessure à l’œil.

► 2 novembre 2009 : Deniz Naki fait un « geste tête baissée » aux supporters de la Hansa à Rostock, enfonçant un drapeau du club dans l’herbe au coup de sifflet final. Plus tard, il doit s’en excuser.

2009 : Les joueurs du FC St. Pauli célèbrent la victoire à Hansa Rostock.  © Witters
Crédit photo: Ndr.de

► 19 novembre 2011 : les fans du Hansa lancent des centaines de bananes sur la pelouse, ciblant le parcage de St. Pauli avec des pyros.

Hansa Rostock - St. Pauli 19.11.2011
Crédit photo: Ultras-Tifo

► 22 avril 2012 : La police de Hambourg interdit la vente de 2500 billets aux fans du Hansa, malgré une plainte du FC St. Pauli. Pendant le match, les fans du Hansa manifestent contre cette approche.

Dans le cadre des 18 matchs entre-temps, il y a eu des affrontements violents répétés entre les groupes de supporters, la police utilisant parfois des canons à eau.

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x
%d blogueurs aiment cette page :