Articles externes

Qu’est-ce que le racisme : une déclaration de la fondation Amadeu Antonio

Dans le cadre de la campagne « Pas de place pour le racisme » du FC St. Pauli et de Congstar, la Fondation Amadeu Antonio prendra la parole sur les réseaux sociaux du FCSP mercredi 17 mars et fournira des informations sur le racisme pendant une journée. Vous pouvez lire la définition du racisme ici et sur la page d’accueil du site du club.

Le racisme est une idéologie qui dévalorise les gens en raison de leur apparence, de leur nom, de leur (supposée) culture, origine ou religion. Il a été principalement créé au 16ème siècle. Le racisme a servi à légitimer la colonisation et donc aussi la déshumanisation, l’exploitation, l’esclavage, le viol et le génocide de peuples prétendument inférieurs en dehors de l’Europe. L’idéologie a été renforcée par le mauvais usage de la science qui a divisé les gens avec des « preuves » supposées de l’existence de différentes races biologiques. Pendant le national-socialisme, l’idéologie raciale a trouvé un point culminant nouveau et triste avec les génocides des Juifs, des Tziganes d’Allemagne, des Rroms et d’autres groupes.

À l’aide du racisme, les conditions de vie sociales et économiques inégales, l’exclusion des personnes et même la violence verbale et physique se justifient encore à ce jour. Le racisme n’est pas de l’intimidation « simple », car le racisme est basé sur une réelle différence de pouvoir qui se poursuit encore aujourd’hui dans notre société et dans la suprématie du « monde occidental » et globalement du Nord. La condition préalable est que les gens soient divisés en « nous » et « autres » en fonction de caractéristiques culturelles externes ou (supposées). Les « autres » sont classés comme moins précieux et activement dévalués. Chaque expérience raciste individuelle des personnes touchées est donc également structurelle – c’est-à-dire sociale.

En Allemagne, cela affecte les non-blancs – ceux qui sont considérés comme non-allemands, c’est-à-dire qui ne font probablement pas vraiment partie de la société à majorité blanche. Si les gens sont jugés non pas en fonction de leurs capacités et caractéristiques individuelles, mais comme faisant partie d’un groupe supposé homogène, alors c’est du racisme. La Fondation Amadeu Antonio préconise une société qui identifie et combat clairement le racisme et d’autres formes de misanthropie de groupe. Avec de nombreux partenaires, nous prônons l’égalité et une communauté pluraliste.

Texte : Fondation Amadeu Antonio

Photo : FC Sankt Pauli

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x
%d blogueurs aiment cette page :